Objectifs en cours

  • Gilnéas
  • 2349.4 / 12000 (20%)
    21000 / 21000 (100%)
  • Pandarens Tushui
  • 3005.6 / 6000 (50%)
    17345.8 / 21000 (83%)
  • Gnomeregan
  • 829 / 12000 (7%)
    21000 / 21000 (100%)
  • Cuisine : Le déjeuner est prêt : Forgefer
  • 3 / 5 (60%)
    3 / 5 (60%)
  • Pêche : Comme un poisson dans l'eau : Forgefer
  • 4 / 5 (80%)
    4 / 5 (80%)

Porte-monnaie

  • Richesse du Groupe 1 :
  • PO 169 PO 0 PO 96
  • Richesse du Groupe 2 :
  • PO 196 PO 72 PO 4

Localisation

Carte
  • Zone actuelle :
    Hurlevent, Forêt d'Elwynn

La Confrérie des Péons


La Confrérie des Péons est un projet consistant en la réalisation du plus de Hauts-Faits possible à leurs niveaux respectifs ainsi qu'à compléter au maximum tous les aspects du jeu, comme la collection de montures, de jouets, d'équipement, etc... Le tout en contrôlant 10 comptes en même temps !
Pour challenger un peu la recette nous avons décidé de faire cela avec 20 comptes World of Warcraft au total : 10 côtés Alliance et 10 côtés Horde et de n'utiliser aucun logicel d'automatisation. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à aller voir la page dédiée au projet !

Confessions récentes

Narration 18 (Suite 6)

Le lundi 04 mars à 16h55

Keíra se glissa devant Pansement, réduisant au maximum la distance entre elle et lui. Pansement était mal à l'aise et cela se voyait dans son regard, lui qui d'habitude, était quelqu'un de réservé et timide.

Keíra :" Je te l'ai déjà dis mais tu es vraiment sexy et tu n'as pas idée des choses que j'aimerais te faire."
Pansement :" ..."
Xäyah :"Putain mais laisse le."
Keíra :"Ferme la, tu me fatigues."

Keíra caressa le torse de Pansement en le regardant de haut en bas.

Keíra :"Ferme les yeux."
Pansement :" ... non!"

Sans plus attendre, Keíra se dirigea vers Xäyah et lui asséna un nouveau coup de fouet qui lui entailla d'avantage la peau.

Xäyah :" Aaargh ! Stop.."
Pansement :"Arrête !"

Keíra se plaça à nouveau devant Pansement en réitérant sa demande et ce dernier obéit, inquiet. Elle attrapa sa tête entre ses mains et l'embrassa le plus doucement possible pendant de longues minutes. Xäyah détourna le regard, dégoûtée de la scène qu'elle avait juste à côté d'elle. Keíra relâcha ensuite Pansement après lui avoir violemment mordu à sang la lèvre inférieure. Il grimaça sous la douleur.

Keíra :"Pardon, je me suis emportée."
Pansement :" ... "
Nöxx :"J'ai fini ! Je te la ramène ici?"
Keíra :"Oui."

Nöxx traina Reïka près des autres, à moitié consciente. Keíra s'agenouilla près d'elle et afficha un sourire narquois.

Keíra :"Tu es faible, je me demande toujours pourquoi il s'intéresse à toi. Tu ne vaux rien !"
Reïka :" ... "
Keíra :"Il sera bientôt de nouveau à moi, c'est clair ? Et toi, il t'aura oublié."

Keíra se releva et donna un coup de pied sec dans les côtes de Reïka qui se mordit la lèvre tout en essayant de lutter pour ne pas s'évanouir.

Keíra : "Reste couchée, c'est là qu'est ta place. Pansement, viens avec moi."

Elle détacha Pansement puis Xäyah qui se laissa tomber à genoux. Keíra entraîna Pansement un peu plus loin dans les hautes herbes sèches et le fit tomber en arrière pour mieux s'asseoir dessus et prendre le contrôle.

Pansement :"Pitié ne fait rien.."
Keíra :"Ne t'inquiète pas, je ne vais pas te faire ce que tu penses... Pas maintenant en tout cas."
Pansement :" ... "

Keíra sorti sa dague et commença à graver son nom sur le torse de Pansement. Ce dernier, trop apeuré pour réagir, se contenta de serrer les poings et de grimacer.

Pansement :"Arrête..."
Keíra :"Attends, j'ai presque fini, j'ai pas un prénom trop long, tu as de la chance !"

Une fois son oeuvre terminée, elle lécha le sang qui immaculait sa dague et souria. Elle aida ensuite Pansement à se relever pour le ramener près des deux autres.

Xäyah :"Qu'est-ce que tu as fais......"
Keíra :"Rien d'important. Bon... Je n'ai plus besoin d'elle."
Xäyah :"Alors libère la !!"
Keíra :"J'y compte bien. Lèves-toi et rapidement."

Reïka se releva doucement avec beaucoup de difficultés. Elle fut rapidement entraînée par Keíra qui la tira de force par le bras pour l'emmener quelques kilomètres plus loin sous le regard impuissant de ses compagnons.

Xäyah :"Où tu l'emmènes ?!"
Keíra :"Sur le bord de la route, là où elle sera susceptible de se faire bouffer par un lion."
Xäyah :"Non !!!!"

Keíra marchait à toute allure et Reïka avait du mal à suivre et ne manqua pas de tomber plusieurs fois sur le chemin. A bout de force, elle tomba à genoux au plein milieu de la route. Keíra soupira, l'aida à se relever et s'approcha de son oreille.

Keíra :"C'est terminé."

A ces mots, elle poignarda Reïka tout en la fixant dans les yeux pour ne rater aucune de ses réaction.

Keíra :"C'est fini, tu ne me gênera plus. Tu vas disparaître de la vie de l'homme que j'aime et tu ne me prendras plus sa place."
Reïka :"Tu ... ne... le... récupè..ras... jamais..."
Keíra :"Pfff, ferme la."

Keíra retira sa dague et Reïka se laissa tomber au sol entre la vie et la mort.

Narration 18 (Suite 5)

Le dimanche 03 mars à 15h57

Une fois au sommet de celle-ci, la région paraissait encore plus grande qu'auparavant mais l'air était déjà plus frais. Beaucoup étaient déjà épuisés par la marche et par la montée qui avait été particulière rude. Kazey prépara un feu et invita tout le monde à s'asseoir pour reprendre un peu de force. Mizako scrutait l'horizon au loin avec sa vue d'Elfe mais sans grand succès, elle laissa rapidement sa place à Quixo et Quenca.

Quenca :"Alors... Ici il y a des zèbres et des dindes."
Kazey :"C'est pas très intéressant !"
Quixo :"Je suis près d'un fleuve et rien non plus à part quelques campements Hordeux."
Quenca :"La région est immense, ça va nous prendre un certain temps."
Mizako :"Il faut continuer à chercher !"

La journée s'écoula sur le même rythme  que celui-ci jusqu'à ce que Keíra rejoigne Pansement, Xäyah et Reïka, accompagnée de Nöxx

Keíra :"Alors, bien dormi ?!"
Xäyah :"Tu veux quoi ?"
Keíra :"Son sang."
Xäyah :"Pour quoi faire ?! Tu vas l'a tué !"
Keíra :"Mais non, j'en ai pas besoin de beaucoup, tout juste un litre, et pour ce qui est du pourquoi, ça ne te regarde pas."
Xäyah :"Tu ne l'a touche pas !"

Keíra soupira et Nöxx intervenu en utilisant un sort de paralysie très temporaire sur Xäyah, afin qu'elle laisse le champ libre. Pansement se mit en retrait et ne fit pas résistance tandis que Keíra détacha Reïka des deux autres. Cette dernière se laissa trainer à terre, trop faible pour résister.
Keíra s'occupa de Xäyah et Pansement en leur attachant les bras vers le haut maintenu par une branche qui se tenait juste au dessus pendant que Nöxx récoltait le sang de Reïka pour son sortilège.

Xäyah :"Laisse la.."
Keíra :"Hey, vous avez déjà essayé le fouet ? Moi non mais du coup ça sera une première."

En effet, Keíra avait ramené avec elle un fouet dont le bout se terminait par 3 petites lames aussi affûtées que des rasoirs.

Xäyah :"Tu es malade !!"
Keíra :"Au moins je vais m'amuser."
Pansement :" ..."
Keíra :"D'après vous... Loigaus tiens le plus à qui entre vous trois ?"
Xäyah :"Quoi ?!"
Pansement :"C'est quoi cette question..."
Keíra :"J'attends une réponse."
Xäyah :"Certainement pas moi, et en quoi ça t'intéresse ?!!"
Keíra :"Mauvais réponse."

Keíra asséna un coup de fouet dans le dos de Xäyah à pleine puissance, lacérant sa peau jusqu'à l'entailler et la faire saigner. Xäyah plia les genoux et grimaça à cause de la douleur.

Xäyah :"Putain de merde,  arrête ça."
Keíra :"Moi ça me plais de te voir saigner."

Narration 18 (Suite 4)

Le dimanche 03 mars à 00h52

L'aube se levait à peine mais Xäyah et Pansement étaient déjà réveillés depuis un bon moment. La nuit avait été mouvementé entre le souffle glacial du vent et les bruits des animaux sauvages qui rodaient aux alentours, ils n'avaient pas beaucoup fermé l'oeil.
Xäyah se tenait assise près de sa soeur dont l'état se dégradait sérieusement.

Xäyah :" Elle est bouillante... Je ne sais pas combien de temps elle va tenir ainsi, surtout qu'on a rien à boire."
Pansement :" ... "
Xäyah :" Tu n'as pas trop froid ?"
Pansement :"Maintenant ça va, j'ai surtout très mal aux pieds.."
Xäyah :"LA VACHE ! Mais tu es coupé de partout !"
Pansement :"Oui, l'herbe ne m'a pas épargné..."
Xäyah :"Je ne pensais pas que c'était à ce point-là."

Reïka émergeait tout doucement, encore épuisée de la veille.

Reïka :"J'ai... mal partout... et.. j'ai super froid."
Xäyah :"Je sais. Cette connasse a foutu en l'air les antibiotiques. Va falloir tenir jusqu'à en avoir d'autres."
Pansement :"Attendez."

Pansement se hissa jusqu'au pied de l'arbre et commença à creuser jusqu'aux racines pour en déterrer quelques-unes. Il les essuya contre son pantalon pour enlever le surplus de terre.

Pansement :"Tiens Reïka, mange ça, peut-être que ça te fera un peu du bien..."
Xäyah :"Des racines ?! Comment tu sais que c'est comestible ?"
Pansement :"Je suis pas herboriste pour rien !"
Xäyah :"Tain c'est vrai moi aussi et je n'ai rien appris."
Reïka :"C'est spécial.. Mais pas mauvais..."
Xäyah :"Mange alors."
Reïka :"Il est quelle heure ?"
Xäyah :"Aucune idée, 6h ? Ca change de nos levés à 13h de l'après-midi !"
Pansement :"Le jour s'est levé il n'y a pas longtemps."
Xäyah :"La journée va être extrêmement longue..."



De leur côté, les autres membres du groupe se réveillaient tout juste, mis à part Loigaus qui était déjà parti faire un tour à cheval entre-temps. Affamé, Quenca exprima sa faim ardente qui lui dévorait l'estomac depuis 5 bonnes minutes, Mizako lui tendit alors le paquet de cookies qu'elle avait emporté avant de partir.

Quenca :"Aaaah! Là on va bien s'entendre !"
Zeyka :"Oh fais partager !"
Kazey :"Tu vas encore te goinfrer."
Quenca :"Oui et alors ?!!! Faut manger pour avoir du muscle !"
Quixo :"Ben voyons la bonne excuse !"
Mizako :"Au moins, ça le sustentera un peu !"
Loigaus :"Magnez-vous le cul, on a autre chose à faire."
Mizako :"Aurais-tu aperçu quelque chose pendant ton escapade ?"
Loigaus :"Non, sinon je ne serais pas revenu."
Kazey :"Il commence à faire chaud !"
Quixo :"Ouuuaiis...."

Après leur petit déjeuner pas très diversifié, notamment et surtout à base de cookies, le groupe quitta le sommet de la montagne pour parcourir quelques kilomètres de la zone sous un soleil de plomb. Mizako et Albuce étaient à l'affût de la moindre odeur pouvant les guider mais ils ne flairaient rien d'assez précis pour s'y fier. Ils sillonnaient les Tarides du Nord en passant par divers endroits assez incongrus sans réellement savoir où ils allaient.
Plusieurs heures s'étaient déjà écoulées et toujours aucune piste de l'éventuel endroit où pourrait se trouver leurs 3 compagnons.

Quixo :"Ok, stop. Les montures vont nous lâcher si on continue comme ça."
Kazey :"Moi aussi si ça continue. On n'a qu'à grimper en haut d'une autre montagne et voir ce que ça donne, quitte à en faire plusieurs, peut-être qu'on aura un autre angle de vue !"
Loigaus :"Faisons ça."
Quenca :"Ca fait trop longtemps que j'ai rien avalé en plus."
Mizako :"Ah non, on a pas le temps !!"

Quenca afficha une mine déconfite. Le groupe se rendit donc au sommet d'une autre montagne, là où Quenca et Quixo pourraient de nouveau rafler le moindre brin d'herbe grâce à leur double vue.

Derniers lives

Image Vidéo

Image Vidéo

Image Vidéo

Image Vidéo

Image Vidéo



Toutes les thématiques abordés et leurs contenus ; les noms cités, images, vidéos, appartiennent à leurs auteurs respectifs.

© 2019 La Confrérie des Péons, tous droits réservés.