La Confrérie des Péons


La Confrérie des Péons est un projet consistant en la réalisation du plus de Hauts-Faits possible à leurs niveaux respectifs ainsi qu'à compléter au maximum tous les aspects du jeu, comme la collection de montures, de jouets, d'équipement, etc... Le tout en contrôlant 10 comptes en même temps !
Pour challenger un peu la recette nous avons décidé de faire cela avec 20 comptes World of Warcraft au total : 10 côtés Alliance et 10 côtés Horde et de n'utiliser aucun logicel d'automatisation. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à aller voir la page dédiée au projet !

Confessions récentes

Grand bilan du niveau 1 à 20

Le lundi 15 avril à 02h41

Bilan du niveau 1 à 20

 

Classement DPS :                                                          

1. Quixo 3. Loigaus 5. Zeyka 7. Mizako 9. Albuce
2. Xäyah 4. Quenca 6. Pansement  8. Kazey 10. Reïka

 

 

Nombre total de morts : 286 6160  quêtes achevées au total
  • 116 morts en donjon
-> 616 quêtes par personnage
  • 170 morts en extérieur
-> 3080 quêtes par groupe


 

157 donjons terminés 502 trajets aériens empruntés
-> 995 entrées comptabilisées.  

 

 

Nombre de Hauts-Faits achevés : 67

Points de Hauts-Faits par personnage : 765

 

Total de mobs tués en moyenne : 12 974

Total de dégâts infligés : 132 070 529

Total de soins effectués : 13 902 003

Total de soins reçus : 14 058 153

Plus gros soins effectués sur : Kazey -> 5 860 225

Plus petits soins effectués sur : Pansement -> 271 878

Darnassus - Albuce - La fin de l'aventure

Le lundi 15 avril à 02h12

- Albuce -

Le mage retira son immobilisation et il disparut avec l'elfette blonde. Tout le monde était encore un peu secoué mais l'enthousiasme l'emporta sur le choc et ils se ruèrent tous sur Loigaus, notamment les filles et surtout Quixo qui ne put s'empêcher de l’étreindre.

Quixo : "Putain mec, je te déteste. Tu peux pas savoir à quel point que je suis heureuse de te revoir !"

Notre pauvre guerrier se remettait à peine de ses émotions, qu'il était déjà submergé par une vague d'amour.
En temps normal il aurait repoussé Quixo mais il fut plus surpris qu'autre chose et Mizako enchaîna en l'enlaçant à son tour.

Loigaus : "On va se calmer quand même."
Mizako : "Oups, pardon !"
Albuce : "Haha."
Quenca : "Ca me donne envie de danser tout ça !"

Quenca entama sa danse habituelle accompagné de Quixo qui se déhanchait sous la pluie battante.
Reïka était restée plus en retrait avec Xäyah et ça n'échappa pas à Loigaus une minute de plus qui s'empressa de pousser tout le monde pour qu'il puisse les rejoindre. Il attrapa Reïka pour la serrer dans ses bras et Xäyah préféra les laisser tranquilles. Le pauvre en avait bavé.

Xäyah : "Vous vous sentez bien ?"
Quixo : "Absolument !"

Pansement et Mizako les avaient rejoint entre-temps dans leur danse et l'ambiance était devenue chaleureuse malgré le temps déplorable.

Tout semblait être rentré dans l'ordre finalement. Nous avions ensuite décidé de nous rapatrier à l'auberge du port de Menethil pour la nuit car il commençait à faire froid et Hurlevent était trop loin.

Une fois là-bas, nous nous étions dit bonne nuit en nous regardant d'un air maussade et à ce moment-là, tous les regards disaient la même chose : Cette nuit serait la dernière passée tous ensemble avant de regagner Hurlevent. Il n'y avait pas eu de récompense mais pour ma part, j'avais passé une aventure des plus agréables aux côtés d'individus étranges mais attachants tous autant qu'ils étaient.

Cet événement signait la fin de notre aventure et la dissolution de notre Confrérie. N'ayant plus d'objectifs en commun, chacun allait reprendre sa vie là où il l'avait laissé.

 

 

Fin de l'Acte I

 

Darnassus - Reïka - La mort de Keíra

Le lundi 15 avril à 02h07

- Reïka -

Une semaine s'était écoulée depuis ce soir là où Keíra avait tiré sa plus grosse carte sur Loigaus et quelques jours avaient maintenant passé depuis que Quixo, Albuce, Quenca et Zeyka étaient revenus de leur escapade pour nous rapporter la mauvaise nouvelle qu'il n'y avait rien à faire pour Loigaus.

Cependant, j'avais décidé de garder espoir et j'avais gardé en tête ce que Kyrä m'avait dit et par conséquent, tout n'était pas perdu.
J'avais discuté avec les autres d'une dernière possibilité de sauver Loigaus et même si personne n'était très motivé, ils finirent quand même pas laisser une dernière chance au destin. Mizako et Albuce s'étaient chargés de garder une trace sur le groupe de la Horde et d'après le compte rendu de leur espionnage, Keíra et Loigaus devaient accompagner Ryokaï aux Paluns pour une raison quelconque. C'était le seul moment qui nous offrait l'occasion d'agir et de récupérer Loigaus, de ce fait, nous nous étions rendu aux Hautes-Terres d'Arathies, quelques mètres avant le pont qui menait aux Paluns pour les intercepter et leur barrer le passage.

Rien ne nous était favorable, il pleuvait, il faisait nuit et Ryokaï pouvait nous maîtriser tous en même temps à lui seul. Tout était réuni pour nous casser le moral.

Xäyah : "Bon tu as pigé ? Tu restes derrière et tu attends."
Reïka : "Oui oui..."
Kazey : "Si jamais ça foire, je pense pas qu'ils ne nous laisseront encore en vie."
Quenca : "Ce temps me donne faim"
Mizako : "Courage, ça va bien se passer !"
Zeyka : "Ils arrivent."

J'avais une idée précise de ce que je voulais faire, alors au lieu de rester plantée derrière eux tandis qu'ils bloquaient la route, je préférais me cacher derrière un arbre et me faire oublier jusqu'au moment fatidique.

Je ne pus entendre grand chose, cependant Ryokaï était rapidement descendu de sa monture, agacé par le blocage imprévu de mes compagnons.
Ils s'échangèrent quelques mots et Ryokaï finit par tous les pousser sur le côté de la route d'un seul mouvement de bras, les immobilisant sur place et tétanisant leur membre, les empêchant de lancer un quelconque sort.
Rien ne se passait comme prévu comme d'habitude, Ryokaï était effectivement accompagné de Keíra puis de Loigaus mais aussi de Kyrä et ils continuèrent leur chemin sans se soucier de nous.
Je voyais Xäyah qui me cherchait du regard et c'était bel et bien le moment pour que j'intervienne.

J'immobilisais Loigaus sur place pour attirer son attention et ce dernier se retourna, donnant quelques coups d'épée pour casser mes morceaux de glace.

Keíra : "C'est pas vrai... Je commence à en avoir vraiment marre."
Reïka : "Tu vas me le rendre, je lui ai fais une promesse."
Ryokaï : "C'est intéressant."
Keíra : "Loigaus, finis-en avec elle, s'il te plaît."
Ryokaï : "Vite, j'ai des affaires à régler."
Loigaus : "Avec plaisir."

Ce ton déterminé qu'il avait dans sa réponse me glaçait toujours autant mais il fallait tenir bon, c'était notre dernière chance, si je n'arrivais pas à le faire revenir par les sentiments, on ne pourrait plus rien pour lui.

Il se dirigeait vers moi mais avec beaucoup plus de lenteur que d'habitude, comme si il voulait savourer ce moment.
Quixo : "Reïka ! Barres-toi avant qu'il ne te tue !"
Quenca : "Cours !"
Xäyah : "….."
Kazey : "Non attendez."
Reïka : "Tu es sûr que tu veux faire ça ? Si tu me tues tu le regretteras toute ta vie, réfléchis bien."
Loigaus : "Au contraire."

Je reculais au fur et à mesure qu'il s'avançait vers moi mais je ne pouvais pas le faire indéfiniment, résultat je me devais de trouver des arguments qui le toucheraient au plus profond de lui-même.

Reïka : "Je ne sais pas ce qu'il se passe dans ta tête mais les 6 derniers mois, tu les as passés avec nous... avec moi !! Pas avec elle !!"
Loigaus : "C'est faux. J'étais avec elle."
Quixo : "Sauves toi bordel !!!"
Xäyah : "…....."
Reïka : "Souviens toi la première soirée qu'on a passé ensemble au bord de la falaise à Hurlevent, Tu m'as fais passé une nuit inoubliable."
Loigaus : "Foutaises."
Reïka : "Dans le marécage tu m'as dit que j'étais importante pour toi, que tu me protégerais quoi qu'il arrive !!!!"
Loigaus : "Ferme la !"

Il fallait que je passe à la vitesse supérieure, quitte à risquer ma vie une bonne fois pour toute.

Reïka : "LOIGAUS ! Ce n'est pas elle que tu aime !!!! Tu ….. tu m'aime !!! Tu ressens des choses pour moi et tu le sais !!!"

Je ne reculais plus et le laisser s'approcher assez pour pouvoir agir physiquement.

Reïka : "C'est moi que tu aimes !!!!!!!!"
Je criais et je m'empressais en même temps de saisir sa tête et de l'embrasser en lui transmettant tout l'amour que j'avais pour lui.
Je continuais de l'embrasser le plus fort possible avant de finalement reculer, scrutant la moindre petite réaction de sa part.

Loigaus se figea et cligna des yeux. Son regard était perdu, il toussa et se tenait la tête en s'agenouillant comme s'il souffrait. Je ne savais pas trop ce qui se passait et je ne voulais pas trop intervenir car Keíra nous fusillait du regard au loin.
Loigaus hurla assez fort pour évacuer ses émotions mais assez discrètement pour que personne d'autre que moi ne l'entende.

Reïka : "Loigaus...."
Ryokaï : "Keíra ne m'oblige pas à intervenir."
Keíra : "Loigaus, tue la bordel, ou je lui décoche une flèche dans la gorge."

Loigaus tenda l'oreille et se releva en me regardant. Son regard avait complètement changé, il était plus attendri que les derniers jours et j'avais alors compris que cela avait marché.
Il fit semblant d'obéir à Keíra en imitant un grand geste comme si il m'ôtait la vie et par ailleurs, il s'entailla la main pour mettre du sang sur son épée et je n'avais qu'à faire semblant de tomber pour qu'ils n'y voient que du feu.
Je gardais un œil ouvert pour voir ce qu'il se passait et il reparti vers Keíra qui s'impatientait fermement.

Kazey : "Il... il l'a tué ?"
Xäyah : "Quoi ?! Qu'est-ce qui se passe ?! Je vois rien !!!"
Albuce : "Je ne sais pas trop..."
Quixo : "Reïka, t'es vivante ?!"
Keíra : "Pourquoi tu as mis autant de temps ?!"
Loigaus : "Je voulais que cela dure longtemps pour savourer ce moment."
Keíra : "Ca ne te ressemble pas, mais soit."
Ryokaï : "Bon reprenons notre che..."

Ryokaï ne termina pas sa phrase, elle fut couper par la lame de Loigaus qui transperça Keíra à un endroit critique. Je m'assis doucement, simplement pour ne rien rater de la scène et tout mes compagnons avaient les yeux écarquillés, choqués de ce qu'il se passait.

Keíra flancha et Loigaus l'a retint en passant son bras dans son dos et leur regard se plongèrent l'un dans l'autre.

Keíra : "Tu... tu... tu.. as..."
Loigaus : "Et crois-moi, je le savoure bien."
Keíra : "P..pour..quoi..."
Loigaus : "Je t'avais prévenu."
Keíra : "Mais..je..je...j'ai mal..."
Cette scène n'avait rien à voir avec tout ce que nous avions pu voir auparavant. Tout le monde pouvait ressentir ce qu'il s'en dégageait... Loigaus avait touché Keíra de manière à ce qu'elle ne s'en sorte pas.

Ryokaï : "C'est fort intéressant."

Kyrä voulut porter secours à Keíra mais le mal était déjà fait et Ryokaï la retint en l'attrapant par le bras.

Loigaus continuait de fixer Keíra et même si j'étais trop loin pour le voir, sa voix était tellement tremblante que j'étais certaine que des larmes coulaient le long de ses joues. Sentant le corps de Keíra faiblir de plus en plus, il suivit le rythme et s'assit toujours en supportant son poids.

Loigaus : "Tu ne me pourriras plus la vie, tu ne feras plus de mal à ceux que j'aime. Ton amour pour moi t'a plongé dans la folie et tu es devenu l'ombre de toi-même."
Keíra : "Loigaus... je... suis désolée."

Loigaus laissa Keíra glissé de ses genoux et se releva et je me rapprochais légèrement pour voir ce qu'il en était exactement.
Son sang s'écoulait de plus en plus sur le sol et sa respiration diminuait fortement. Elle ferma ensuite les yeux en murmurant quelque chose que seul Loigaus pouvait entendre. Était-ce un dernier « Je t'aime » ?

Le corps de Keíra gisait maintenant sur le sol, sous le regard estomaqué de tout le monde.

Elle ne se relèvera pas.

La Confrérie c'est...


Objectifs en cours

  • Exploration des Hautes-terres Arathies
14 / 16 (88%)
14 / 16 (88%)
  • Repaire de l'Aile-noire
1 / 8 (13%)
1 / 8 (13%)

Localisation

Carte
  • Zone actuelle :
    Sanctuaire d'Émeraude, Gangrebois



Toutes les thématiques abordés et leurs contenus ; les noms cités, images, vidéos, appartiennent à leurs auteurs respectifs.

© 2019 La Confrérie des Péons, tous droits réservés.